Des avantages considérables

Isolant mince : une étude du CSTB critiquable

Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) a réalisé une étude portant sur les isolants minces en les comparant à des isolants traditionnels (laine de verre). Les résultats sont défavorables aux isolants minces. Toutefois, cette étude pose question. En effet, cette étude se base uniquement sur l’analyse du R (résistance thermique). Or, comme chaque professionnel du secteur le sait, un isolant doit avant tout permettre de réduire les consommations d’énergie du bâtiment isolé.

Le R de la laine de verre est supérieur à celui de l’isolant mince.

MAIS LE R N’EST QU’UN FACTEUR

Malheureusement, ce que le CSTB n’explique pas, c’est que les isolants minces fonctionnent par réflexion. Le R n’est absolument pas adapté pour mesurer les caractéristiques d’isolation des isolants minces réfléchissants. On peut d’ailleurs s’interroger sur le pourquoi du choix pour cette étude de cet unique facteur en faveur des isolants traditionnels. Se poser la question, c’est évidemment y répondre…

Les isolants minces fonctionnent en effet par réflexion : en été, la chaleur générée sous les tuiles est renvoyée vers l’extérieur par effet miroir, permettant d’éviter la surchauffe de la maison et de conserver de la fraicheur (contrairement aux isolants traditionnels). En hiver, la chaleur est restituée et donc conservée à l’intérieur de la maison et l’isolant empêche au froid d’entrer. En conséquence, la consommation d’énergie est optimisée.

De nombreux professionnels et leurs clients sont extrêmement satisfaits suite à la pose d’isolants minces réfléchissants. Il est judicieux de poser la question aux vrais utilisateurs des isolants minces pour se faire un avis. Vous constaterez l’avis positif général par rapport à ce type de produit. A chacun de se forger sa propre opinion en tenant compte de toutes les informations et pas uniquement celles du CSTB.